|
Twitter
|
Facebook
|
Google+
|
VKontakte
|
LinkedIn
|
 
 
International Journal of Innovation and Scientific Research
ISSN: 2351-8014
 
 
Monday 19 November 2018

About IJISR

News

Submission

Downloads

Archives

Custom Search

Contact

Connect with IJISR

   
 
 
 

Epithelial Ovarian Cancer in Morocco: epidemiology analysis on a series of 182 cases at the Ibn Rochd University Hospital of Casablanca, Morocco


[ Cancer épithélial de l'ovaire au Maroc : Analyse épidémiologie sur une série de 182 cas au CHU Ibn Rochd de Casablanca, Maroc ]

Volume 20, Issue 1, January 2016, Pages 153–162

 Epithelial Ovarian Cancer in Morocco: epidemiology analysis on a series of 182 cases at the Ibn Rochd University Hospital of Casablanca, Morocco

Mustapha Benhessou, Luc Magloire Anicet Boumba, Mohammed Nabil Benchkrroun, Said Bouhya, and Moulay Mustapha Ennaji

Original language: French

Received 19 July 2015

Copyright © 2016 ISSR Journals. This is an open access article distributed under the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Abstract


Le cancer de l'ovaire représente environ 4 % des cancers féminins, responsable de plus de 5 % des décès par cancer. Les taux d'incidence et de mortalité tendent à diminuer avec les progrès thérapeutiques. Afin de déterminer quelques aspects épidémiologiques du cancer de l'ovaire au Maroc, une étude descriptive et rétrospective a été menée sur une période de 34 mois au CHU Ibn Rochd de Casablanca. 182 cas de tumeurs épithéliales ovariennes (TEO) étaient retenus, représentant 60% de l'ensemble des tumeurs au cours de la période d'étude. L'âge moyen des patientes était de 48,3 ans. Plus de la moitié des patientes était multipares (51%) et ménopausées (56,6%). Un pic des TEO (28%) entre 41-50 ans était observé. La douleur pelvienne (71%) suivie de l'augmentation du volume de l'abdomen (37%) était les signes cliniques les plus fréquents. Les tumeurs bénignes étaient les plus importantes (53,8%) contres 34,6% des tumeurs malignes. Les stades cliniques FIGO III et IV réunis représentaient 55% de l'échantillon. Les cystadénocarcinome (54,3%) séreux représentaient le type histologique le plus important. Les données échographiques ont montré dans 31 cas une échostructure solido-kystique dans les cas des tumeurs malignes alors que cet aspect représentait 50 cas dans les tumeurs bénignes. Les attitudes thérapeutiques les plus pratiquées étaient : HTSCA dans 25 cas, omentectomie dans 20 cas et curage ganglionnaire dans 15 cas pour les tumeurs malignes. Les cancers ovariens au Maroc sont découverts à des stades avancés. Des actions devraient être menées pour favoriser un diagnostic précoce et une prise en charge adéquate de la maladie. Des études à plus grande échelle doivent être menées.

Author Keywords: Tumeurs épithéliales ovariennes, analyse épidémiologique, CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc.


How to Cite this Article


Mustapha Benhessou, Luc Magloire Anicet Boumba, Mohammed Nabil Benchkrroun, Said Bouhya, and Moulay Mustapha Ennaji, “Epithelial Ovarian Cancer in Morocco: epidemiology analysis on a series of 182 cases at the Ibn Rochd University Hospital of Casablanca, Morocco,” International Journal of Innovation and Scientific Research, vol. 20, no. 1, pp. 153–162, January 2016.